Apprendre Ă  mixer

✔ Formation DJ (dĂ©butant)

📣 En prĂ©paration ! Formation DJ en ligne
accessible à tous les débutants.
MĂ©thode claire. RĂ©sultats rapides.

✔ Cours de Mix DJ Ă  Lyon

Cours individuel en présentiel
Ă  Lyon
pour te perfectionner au mix.

.

Tu as envie d’apprendre Ă  mixer, mais tu ne sais pas si tu peux devenir DJ ni par oĂč commencer ?
Pour t’aider Ă  prendre ta dĂ©cision, je vais rĂ©pondre aux questions que me posent souvent mes Ă©lĂšves.
Si tu as encore des doutes, n’hĂ©site pas Ă  me contacter.

Pourquoi apprendre Ă  mixer ?

apprendre Ă  mixer

Savoir mixer est une compĂ©tence prĂ©cieuse pour les amateurs de musique. Cela permet Ă  la fois d’écouter sa musique prĂ©fĂ©rĂ©e tout en Ă©tant actif et crĂ©atif.

C’est aussi le moyen de dĂ©velopper une nouvelle maniĂšre d’écouter ses playlists et ses coups de cƓur musicaux. Et le top, c’est que cela assure de pouvoir les partager avec les autres de maniĂšre fine et inventive.

Apprendre Ă  mixer demande de s’exercer sur plusieurs points :

  • combiner diffĂ©rents morceaux entre eux,
  • dĂ©couvrir peu Ă  peu les nombreuses techniques existantes,
  • s’entraĂźner Ă  les mobiliser au bon moment


Et le but en vaut la chandelle : celui de faire plaisir au public, lui donner la musique qu’il veut tout en crĂ©ant la surprise. 
À terme, lors de soirĂ©es, tu vas l’accompagner, jouer avec ses attentes, lui faire dĂ©couvrir des morceaux
 Et partager ta passion avec lui !

> Se former au mix pour se faire plaisir

Mixer est un loisir fascinant. Pour les passionnĂ©s, jouer ses diffĂ©rentes playlists est un vrai plaisir et Ă  chaque fois l’opportunitĂ© de les apprĂ©cier diffĂ©remment. C’est d’ailleurs trĂšs satisfaisant de trouver le mĂ©lange parfait entre deux morceaux et de leur apporter ta touche personnelle.

Lorsque tu auras franchi les premiĂšres Ă©tapes de l’apprentissage, le mix sera aussi un vrai moyen d’aiguiser tes connaissances musicales et ton oreille. Avec un peu de travail et d’entraĂźnement, tu vas pouvoir dĂ©velopper suffisamment de technique pour mixer chez toi ou en soirĂ©e privĂ©e entre ami.es.

N’oublie pas, l’essentiel est alors de jouer pour te faire plaisir, mais aussi pour leur faire plaisir ! 😉

> Ou pour devenir DJ professionnel

Se former au mix est une Ă©tape cruciale pour les futurs DJ qui aspirent Ă  se professionnaliser.

Être accompagnĂ© dans son apprentissage permet d’adopter de bonnes habitudes de jeu et d’entraĂźnement afin d’évoluer rapidement et de gagner en technique et en lĂ©gitimitĂ©.

En effet, pour devenir DJ professionnel, il n’est pas seulement nĂ©cessaire de maĂźtriser les logiques de base des transitions. Il faut apprendre un large panel de techniques plus ou moins complexes et savoir les utiliser au bon moment. Et plus encore, il faut se focaliser sur son public (et pas seulement sur sa technique !) afin d’offrir la prestation qui fera la diffĂ©rence.

Apprendre le DJing permet d’acquĂ©rir les compĂ©tences nĂ©cessaires pour maĂźtriser :

  • le matĂ©riel,
  • le rapport au public
  • la posture professionnelle vis-Ă -vis des prestataires.

C’est la maniĂšre la plus efficace pour se dĂ©marquer de la concurrence, de plus en plus rude dans ce milieu.

Il existe deux types de DJ professionnels : les DJ dits « généralistes » et les DJ spécialisés en musique électronique.

> Les DJ gĂ©nĂ©ralistes sauront mobiliser de nombreuses techniques de mixage afin de mĂ©langer harmonieusement diffĂ©rentes pistes et genres musicaux, et ainsi crĂ©er une ambiance dynamique et entraĂźnante. Ils arriveront ainsi Ă  garder le public sur la piste de danse tout au long de l’évĂ©nement, notamment grĂące Ă  leur culture musicale large et Ă  leur sens du timing.

> Les DJ spĂ©cialisĂ©s en musique Ă©lectronique mobiliseront leur technique ainsi que leur culture musicale pointue et spĂ©cialisĂ©e pour partager des pĂ©pites inconnues et efficaces sur le dancefloor. Leur jeu leur permettra de passer d’un track Ă  l’autre sans que les oreilles du public ne puissent s’en rendre compte. Ils jouent avec les ambiances et les esthĂ©tiques des morceaux plutĂŽt qu’en fonction de leur popularitĂ©.

Dans les deux cas, les DJ vont avoir le mĂȘme but : celui de crĂ©er une expĂ©rience musicale inoubliable pour le public, fruit de nombreuses heures de travail et d’expĂ©rimentation.

Y-a-t-il un Ăąge pour apprendre le mix ?

Il n’y a pas d’ñge limite pour apprendre Ă  mixer. Que l’on soit jeune ou plus ĂągĂ©, on peut apprendre Ă  mixer Ă  tout moment de sa vie. Le plus important est d’ĂȘtre passionnĂ© par la musique. Pour le reste, chacun a son propre rythme d’apprentissage et va progresser selon ses objectifs personnels. L’important ici est de suivre ses envies et de se lancer. On n’a qu’une vie !

Le mix est un travail crĂ©atif qui s’apprend. Il permet de dĂ©velopper des compĂ©tences artistiques, mais aussi l’écoute active, et plus important : le partage d’émotions. Pour tous ceux qui sont prĂȘts Ă  s’investir et Ă  explorer le monde fascinant de la musique, le mix est une belle porte d’entrĂ©e.

Combien de temps faut-il pour savoir mixer ?

La durée nécessaire pour développer des compétences en mix varie selon chacun. Différents facteurs rentrent en ligne de compte. On peut citer :

  • le temps consacrĂ© Ă  la pratique
  • l’engagement personnel
  • l’expĂ©rience antĂ©rieure en musique.

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, un aspirant DJ peut atteindre une autonomie en quelques mois, lui assurant un niveau suffisant pour prendre confiance et se lancer. Par contre, les seuils et les niveaux dĂ©pendent des objectifs que l’on se fixe.

Un DJ Ă©lectronique spĂ©cialiste d’un style saura se dĂ©brouiller seul en quelques mois s’il est assidu et consciencieux.

En revanche, un DJ qui souhaite jouer sur vinyle et en numérique, maßtriser le scratch et jouer multigenre devra fournir un travail de plusieurs années, du fait des nombreuses compétences que ces aspects demandent de mobiliser.

Dans tous les cas, l’essentiel est de prendre du plaisir dans le jeu et dans l’apprentissage, peu importe son niveau. Avec de la pratique, de la persĂ©vĂ©rance et de la rĂ©gularitĂ©, les rĂ©sultats viendront !

apprendre a mixer

Quelles qualités doit développer un DJ débutant ?

Pour réussir en mix, un aspirant DJ devra développer certaines qualités indispensables, dont :

  • la maĂźtrise technique des diffĂ©rents aspects du mix tels que le calage, le mix harmonique et l’utilisation des boucles et des effets ;
  • la patience et la persĂ©vĂ©rance pour mener Ă  bien sa formation et passer les diffĂ©rents paliers d’apprentissage;
  • la curiositĂ© et l’ouverture d’esprit pour Ă©largir ses horizons musicaux ;
  • l’écoute active pour percevoir l’intĂ©rĂȘt des morceaux, leur Ă©nergie et leur construction ;
  • la crĂ©ativitĂ© afin de mixer des morceaux de maniĂšre originale et crĂ©er ses propres mash-ups et transitions, et ainsi se dĂ©marquer des autres DJ ;
  • l’écoute et la communication pour s’adapter Ă  l’ambiance de l’Ă©vĂ©nement et rendre l’expĂ©rience du public inoubliable ;
  • le rĂ©seautage avec d’autres professionnels de l’industrie pour crĂ©er de nouvelles opportunitĂ©s.

On peut Ă©galement ajouter Ă  cette liste un conseil souvent peu exploitĂ© : celui d’explorer et d’analyser des DJ sets d’artistes reconnus, afin d’en comprendre les rouages. Rien de tel pour s’amĂ©liorer que de s’inspirer des meilleurs.

En travaillant ces qualitĂ©s, un DJ dĂ©butant s’assurera des bases solides pour optimiser son apprentissage et atteindre ses objectifs dans l’industrie musicale.

Apprendre Ă  mixer sur contrĂŽleur avec un ordinateur

L’apprentissage du mix sur contrĂŽleur avec un ordinateur est gĂ©nĂ©ralement l’option d’entrĂ©e dans le monde du DJing. C’est en effet le choix le plus accessible en termes de budget et les logiciels sont de plus en plus performants. Les contrĂŽleurs de moyenne et haute gamme permettent aujourd’hui de jouer avec autant de prĂ©cision et de fonctionnalitĂ©s qu’avec des rĂ©gies professionnelles.

Les logiciels de mix sont des incontournables lors de l’entrĂ©e dans la pratique du mix. Qu’il s’agisse de Rekordbox, de Traktor, de Serato DJ, d’Engine, de Mixxx, de DJuced ou de Virtual DJ, l’offre est vaste et adaptĂ©e Ă  toutes les marques de contrĂŽleurs et Ă  tous les budgets. Ils offrent des fonctionnalitĂ©s avancĂ©es tout en conservant une interface intuitive.

Apprendre Ă  utiliser ces outils de DJ est indispensable pour de nombreuses raisons :

  • crĂ©er ses propres playlists,
  • modifier la rĂ©activitĂ© de ses joggs,
  • ajuster le gain automatiquement,
  • adapter la tonalitĂ© des morceaux,
  • exporter des clefs USB pour du matĂ©riel DJ autonome


Et mĂȘme pour isoler les voix ou les instruments du reste du titre grĂące Ă  la fonction « stems ».

Les possibilités sont nombreuses et évoluent rapidement grùce aux avancées technologiques.

⚠ Note que chaque marque de contrĂŽleur travaille avec certains logiciels et pas d’autres, pour des questions d’usage propriĂ©taire. Par exemple, Pioneer propose d’utiliser leur propre outil Rekordbox ainsi que Serato DJ, qu’ils ont rachetĂ© en 2023. Native Instrument propose de travailler sur Traktor, leur propre logiciel, et Numark propose de fonctionner avec Serato, DJuced et parfois Mixxx.

⚠ Ces logiciels sont trĂšs Ă©quivalents dans leur usage car ils permettent tous de jouer en live, mais ils manquent cruellement de compatibilitĂ© entre eux. De ce fait, transfĂ©rer des donnĂ©es (hot cues, loops enregistrĂ©es, playlists) sur sur un autre logiciel te sera bien souvent difficile voire impossible.

Quelle musique pour se former au mix ?

L’aspirant DJ peut recourir Ă  tout genre musical pour se former au mix. Il n’y a aucune limite, y compris le rock, le jazz et la variĂ©tĂ©. En revanche, pour rester motivé·e dans ton apprentissage du DJing, je te conseille de commencer par la musique que tu prĂ©fĂšres. En effet, la meilleure porte d’entrĂ©e est celle qui nous permet de prendre du plaisir.

Par la suite, on peut Ă©largir et explorer diffĂ©rents styles musicaux. Cela permet de dĂ©velopper une comprĂ©hension approfondie de la pratique du mix. Les techniques de transition varient d’un genre Ă  l’autre. Elles te demanderont de dĂ©velopper de nouvelles approches. L’essentiel est de rester curieux et d’expĂ©rimenter. Tu seras surpris du rĂ©sultat !

> Devenir DJ techno et partager son expertise d’un style

Si tu es fan de musique Ă©lectronique, la musique va te permettre de comprendre un ensemble de concepts indispensables pour mixer correctement. En effet, la house, la techno, l’électro, la trance ou la bass music ont une structure clairement dĂ©finie. Cela permet de trouver facilement des points d’entrĂ©e et de sortie, mais aussi de superposer des sections musicales entiĂšres (le phrasing). Les morceaux ont un beat rĂ©gulier et des BPM Ă©quivalents, ce qui facilite le calage et les transitions : c’est parfait pour s’entraĂźner.

Certains passionnĂ©s de techno souhaitent se spĂ©cialiser dans ce style. Si c’est ton cas, tu devras alors te focaliser sur des techniques de mix spĂ©cifiques telles que le phrasing, le jeu avec les EQ, l’usage des hot cues
 Cela va te servir Ă  proposer des transitions subtiles et soignĂ©es et aborder une construction de set cohĂ©rente, qui Ă©volue intelligemment en termes d’énergie.

MaĂźtriser ces points essentiels te permettra d’accĂ©der Ă  la scĂšne club et d’entrer dans un collectif, espace idĂ©al pour partager tes idĂ©es et tes compĂ©tences avec d’autres passionné·es.

> L’approche des DJ gĂ©nĂ©ralistes : mixer tout type de musique et s’adapter Ă  son public

Si tu souhaites adopter une approche plus gĂ©nĂ©raliste et explorer diffĂ©rents styles musicaux, savoir mixer est tout aussi indispensable. Tu vas pouvoir faire valoir ta culture variĂ©e et Ă©clectique et en tirer le meilleur parti. La polyvalence de cette approche permet de s’adapter Ă  diffĂ©rents publics ou Ă©vĂšnements comme les soirĂ©es en discothĂšque, les Ă©vĂ©nements d’entreprise, les mariages, les anniversaires ou les soirĂ©es Ă©tudiantes.

Devenir un.e DJ gĂ©nĂ©raliste demande d’ĂȘtre trĂšs Ă  l’écoute des personnes que l’on a en face de soi. Il faut ĂȘtre Ă  la fois :

  • bon techniquement
  • et prĂȘt Ă  crĂ©er la surprise.

Contrairement aux DJ Ă©lectroniques, il ne faut pas avoir peur que le public entende le jeu et les prises de dĂ©cision en live. Mais cela offre la capacitĂ© de pouvoir s’adapter Ă  une grande variĂ©tĂ© de situations et de crĂ©er une expĂ©rience musicale Ă©clectique et engageante.

Quel matériel choisir pour apprendre à mixer ?

Pour apprendre le mix et développer tes compétences de DJ, il est important de choisir le bon matériel dÚs le départ.

> ContrĂŽleur DJ USB ou autonome ?

Tout d’abord, tu auras absolument besoin d’un contrĂŽleur numĂ©rique ou autonome.

Les apprentis DJ optent souvent pour le premier, plus accessible financiÚrement. Toutes les fonctionnalités de base comme les EQs, les hot cues, les boucles et les effets sont disponibles sur la plupart des modÚles.

Pense bien Ă  vĂ©rifier que ton contrĂŽleur est compatible avec le logiciel de mix que tu prĂ©vois d’utiliser. Si tu ne sais pas quel logiciel utiliser, je te conseille Serato DJ ou Rekordbox. Il s’agit de deux mastodontes sur le marchĂ© du matĂ©riel DJ dont les performances et la stabilitĂ© ne sont plus Ă  dĂ©montrer. En revanche, si tu prĂ©fĂšres t’orienter vers un logiciel libre, je ne peux que te conseiller Mixxx, qui est trĂšs versatile malgrĂ© un petit cĂŽtĂ© capricieux.

Si ton budget est serré, aucun problÚme. Les premiers prix sont accessibles et proposent des fonctionnalités suffisantes pour démarrer.

⚠En revanche, mĂ©fie-toi des branchements. C’est une information que l’on met trop souvent de cĂŽtĂ© mais qui risque de te bloquer rapidement. Assure toi que ton contrĂŽleur dispose au moins d’un branchement RCA afin de pouvoir l’installer sur n’importe quel systĂšme son. S’il ne propose qu’un branchement en bluetooth, tu seras bloquĂ© dĂšs que tu souhaites mixer ailleurs que chez toi.

Enfin, si tu ne souhaites pas dĂ©pendre de ton ordinateur lors de tes Ă©vĂ©nements, tu peux t’orienter vers des contrĂŽleurs autonomes. Ce sont les copies tout-en-un des rĂ©gies traditionnelles (composĂ©es de plusieurs platines et d’une table de mixage). Ils sont plus chers Ă  l’achat, de 750 € jusqu’à 3 300 €, mais sont trĂšs solides et t’assureront d’ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un DJ professionnel lors de tes prestations.

> Casque DJ

Un casque audio est indispensable pour mixer (malgrĂ© le mode Sync et les formes d’onde sur le logiciel !). Je te conseille un casque fermĂ© ou semi ouvert afin d’ĂȘtre isolĂ© au mieux du bruit, notamment lors des Ă©vĂ©nements festifs. Tu peux t’orienter vers les marques Pioneer, Sennheiser, ou Audio-Technica. Évite en revanche les casques dĂ©diĂ©s Ă  l’enregistrement comme les Beyerdynamic.

Concernant leur forme, je te conseille de choisir un casque circumaural ou supra-aural. Le premier englobe une partie de l’oreille et le second l’ensemble. Les premiers sont moins lourds sur la tĂȘte mais ils auront nĂ©anmoins tendance Ă  ĂȘtre moins isolants. Dans l’idĂ©al, je te conseille d’aller les essayer avant de te dĂ©cider.

Pro tip : choisis un niveau d’impĂ©dance faible afin de pouvoir bĂ©nĂ©ficier d’un meilleure volume sonore lors de la prĂ©-Ă©coute.

Quelles sont les techniques de mix DJ ?

Les DJs utilisent de nombreuses techniques pour mixer. Elles permettent de mélanger plusieurs pistes afin de créer un flux continu de musique, mais aussi de remixer des morceaux en live, créer des versions edit, des reworks, des mash-ups ou des bootlegs.

L’une des techniques les plus connues est le calage simple. La piste active est progressivement accompagnĂ©e de la suivante sur le mĂȘme rythme, grĂące au volume et/oĂč Ă  l’EQ. Il suffit ensuite de faire disparaĂźtre la premiĂšre avec un fade out, un echo out, un cut, ou bien de la laisser se terminer. Cela crĂ©e une transition fluide entre les deux morceaux. L’essentiel ici est de bien choisir les musiques et d’utiliser le mix harmonique.

Une autre technique rĂ©pandue est le cut : il s’agit de jouer un premier morceau, d’en prĂ©parer un deuxiĂšme qui soit proche harmoniquement et en termes de style, et de couper rapidement le premier Ă  l’aide du volume ou du crossfader afin de repartir simultanĂ©ment sur le deuxiĂšme. Il est important ici de respecter la structure musicale des morceaux afin de tromper l’oreille du public. Lorsque la technique est bien appliquĂ©e, elle apporte beaucoup de surprise et de satisfaction Ă  l’écoute.

Le scratching, lui, est souvent utilisé dans le hip-hop ou plus généralement dans la musique urbaine. Il consiste à créer des effets sonores rythmiques en manipulant le jogg sur le contrÎleur ou un vinyle sur une platine.

Les boucles, les samples ou des effets tels que la reverb ou l’echo peuvent Ă©galement ĂȘtre mobilisĂ©s pour ajouter de la variĂ©tĂ© et de l’originalitĂ© au mix.

Tu veux apprendre Ă  mixer directement de chez toi ?

Je prépare une formation DJ en ligne destinée aux débutants (bientÎt disponible). Les cours en vidéo te permettront de :

  • acquĂ©rir rapidement toutes les bases indispensables pour devenir DJ
  • cultiver les bonnes habitudes d’entraĂźnement
  • apprendre Ă  ton rythme de chez toi.

GrĂące Ă  cette formation au mix DJ, tu pourras dĂ©velopper rapidement ta technique et mixer Ă  tes premiers Ă©vĂ©nements ! 👍

Besoin d'infos pour t'initier au mix ? Contacte-moi !

Retour en haut
error: Alerte : La sélection du contenu est désactivée !!